Adopter un animal : Est-ce vraiment pour vous?

par Annie Ross, médecin vétérinaire1

Ce texte a été originalement publié dans le Journal de Montréal du 10 février 2014

À partir du 11 février, le journal de Montréal et le journal de Québec vous offre trois fascicules à collectionner au sujet des animaux. Le premier s’intitule « Tout sur l’adoption ». J’aimerais y mettre mon grain de sel et vous parler d’adoption.
On vous parlera du choix du type d’animal qui vous convient le mieux, on vous expliquera comment bien se préparer pour l’arrivée du petit animal. On vous donnera certainement des trucs et conseils pour bien commencer son éducation. Soit, mais avant tout, posez-vous la question suivante : Êtes-vous vraiment fait pour adopter un animal?

Trop de gens se débarrassent de leurs animaux.

Trop de gens se laisse attendrir par un adorable minois dans une vitrine d’animalerie et adopte un animal sur un coup de tête mais, voila, les refuges débordent d’animaux que l’on ne veut plus. À peine la semaine dernière, dans les manchettes, on racontait que c’était bien pire en cette période d’après les fêtes car on retourne les cadeaux que l’on n’aime pas, même quand il s’agit d’un être vivant. Alors, êtes-vous fait pour avoir un animal? Ce petit quizz de mon cru pourra peut-être vous aider à répondre.
Quizz « Êtes-vous fait pour un animal? »

Vous reconnaissez-vous dans les énoncés qui suivant? Répondez par oui ou non.

  1. Je pense que pour être heureux, il me faut un conjoint, une maison, une voiture et un chien.
  2. J’ai un budget restreint, plutôt serré et je ne me permets pas très souvent de fantaisies.
  3. J’ai tellement de travail que j’ai souvent de la difficulté à m’occuper de moi.
  4. Je travaille beaucoup et j’arrive souvent très tard à la maison.
  5. J’ai énormément de responsabilité et j’ai souvent l’impression de manquer de temps.
  6. Je ne suis pas quelqu’un de patient.
  7. J’aime ma liberté et le fait que je peux partir sur un coup de tête, où je veux et quand je veux, sans préavis.
  8. Mes enfants veulent un animal et m’ont dit qu’ils s’en occuperaient eux-mêmes.
  9. Je ne suis pas une personne sédentaire et je suis rarement à la maison.
  10. Je me dis que je pourrais essayer d’avoir un animal et qu’on verra bien après.
  11. Un membre de ma famille (ou moi) est allergique à l’animal que l’on veut avoir.

Résultat du test : Si vous avez répondu « oui » à une seule de ces questions (ou à plus d’une), je vous suggère fortement de ne pas devenir propriétaire d’un animal de compagnie. Ce serait une erreur de le faire, autant pour votre qualité de vie que pour celle de l’animal.
1 Bien que Dre Annie Ross appuie la cause du bien-être animal et y participe en écrivant des textes pour le site Humanimaltié, elle n’est pas responsable du contenu de ce site mais uniquement de ces chroniques.

Autres billets