Comment passer de bonnes fêtes avec Minou et Pitou ? (Partie 1)

Par Anne-Lise Paul, TSA, Comportementaliste canin et félin

Les fêtes de fin d’année s’en viennent à grands pas et vous vous demandez peut-être comment passer un bon temps des fêtes en compagnie de votre animal ? Que ce soit leur premier Noël, ou qu’ils soient habitués depuis plusieurs années, quelques règles simples et des idées pratiques pourront vous permettre de joindre l’utile à l’agréable.

Une fête heureuse est une fête sans danger !

Tout d’abord, il est important d’éloigner toutes les sources de danger potentiel qui pourront nuire à la santé de votre chien et de votre chat.

Les aliments toxiques
En effet, même s’il est tentant de déroger à son régime alimentaire habituel, il est préférable de maintenir sa nourriture ainsi que ses rations, comme à l’accoutumée. Que ce soit des croquettes, du cru ou de la nourriture fait maison, il est souhaitable pour le système digestif de votre animal, de garder les mêmes repas car les transitions alimentaires perturbent le transit intestinal et peuvent occasionner des diarrhées et/ou vomissements. De plus, certains aliments sont toxiques voir mortels et doivent faire l’objet d’une surveillance accrue :

– les fruits à pépins et noyaux : pommes, abricots, poire, raisin, cerises (les noyaux contiennent du glycoside cyanogénique, un mélange de sucre et de cyanure)
– le chocolat (contient de la théobromine, mortelle à forte dose)
– le thé ou le café (contient de la caféine, mortelle à forte dose)
– les sucreries et les gommes (contiennent du xylitol, risque d’insuffisance hépatique)
– les oignons, crus ou cuits (contiennent des dérivés soufrés, action sur les globules rouges)
– les os cuits (friables et cassants, risque de perforation des intestins)
– la pâte à gâteau (contient des levures, risque de fermentation et de troubles digestifs)
– les pommes de terre, navets et choux, cuits ou crus (fermentation dans l’estomac, gaz et diarrhées, atteinte de l’appareil urinaire)
– la rhubarbe (contient de l’oxalate de calcium qui entraîne une insuffisance rénale)
– les champignons (toxicité qui entraîne des problèmes neurologiques, voir mortels)
– l’avocat (la persine endommage les poumons et le cœur)
– les noix (forte teneur en phosphore rendant la digestion difficile, les noix de macadamia et les noix de muscades sont à éviter car elles provoquent d’autres effets toxiques)
– l’alcool (risque de coma éthylique à très faible dose)

Mémo : Pensez toujours à ranger vos médicaments hors d’atteinte de vos animaux, dans un placard en hauteur et fermé à clés. Vérifiez que les sacs à mains de vos invités sont bien fermés et hors de portée de vos compagnons à quatre pattes, un accident est vite arrivé.

Plantes et produits
Par ces températures hivernales, il est courant d’utiliser de l’antigel, cependant, c’est un véritable poison pour votre chat, qui, comme votre chien, peut être attiré par le goût et l’odeur. Même à faible dose, l’ingestion d’antigel peut provoquer une insuffisance rénale, bien souvent mortelle sans l’administration rapide d’un antidote.

Certaines plantes ornementales du temps des fêtes présentent également des risques d’empoisonnement comme le houx, et le gui. Tous deux ont en effet de petites baies toxiques et leur ingestion massive entraîne des symptômes (troubles digestifs, nerveux, cardiaques) pouvant aller jusqu’à la mort. Aucun antidote n’existant actuellement, le pronostic reste très réservé. Les feuilles du poinsettia provoquent quand à elles des diarrhées et vomissements, mais sont rarement mortelles.

En cas de doute, contactez le centre Antipoison PET POISON HELPLINE : Tel 1- 800- 213-6680
Des frais de 39$ sont applicables suivant le cas. Site internet en anglais seulement. 24h/24 et 7 jours sur 7. Vétérinaires disponibles en tout temps. http://www.petpoisonhelpline.com

Astuce : Rien de plus paniquant lors des festivités que d’avoir tout à coup son animal malade. Pensez à préparer d’avance sa caisse de transport, son carnet de santé, ainsi que le numéro de téléphone de l’hôpital vétérinaire qui assure les urgences, le plus près de chez vous. Ainsi, en cas de problème, vous pourrez réagir avec calme et efficacité, sans perdre de temps.

Dans la prochaine partie de cet article, nous verrons des astuces pour gérer les dangers des décorations de Noël, le sapin & votre visite à la maison !

 

Autres billets