Les besoins fondamentaux du chat !

Par Anne-Lise Paul, TSA, Comportementaliste canin et félin

Chaque être vivant est à la recherche d’un état d’équilibre, tant au niveau physiologique, psychologique, affectif que physique. C’est ce que l’on appelle l’homéostasie. Le chat n’y fait pas exception. En vivant dans une famille humaine, le chat familier appartient à un système très différent de son système d’origine. La domestication du chat sauvage Felis silvestris au chat domestique Felis silvestris catus puis familier, montre qu’un intérêt mutuel était présent pour les deux parties. En effet, dès les premiers temps de l’Antiquité, les chats sauvages chassaient les rongeurs protégeant ainsi les récoltes, et devenaient donc de précieux alliés. Il y a encore une cinquantaine d’années, les chats domestiques avaient un rôle similaire dans les maisons et dans les fermes. Aujourd’hui, la plupart des chats ont perdu ce rôle, devenant des chats de compagnie, au détriment de leurs besoins fondamentaux.

Mon chat dort toute la journée, est-ce normal ?
Comme tous les prédateurs, entre chaque période d’activités, le chat dort beaucoup pour récupérer des efforts intenses fournis. En moyenne, il dort entre 9 et 12 heures par jour, avec des cycles très courts de 30 minutes qui se répètent. Mais lorsqu’il manque d’activités, et qu’il s’ennuie, il peut dormir jusqu’à 16 à 20 heures par jour.

chat
Photo source: fr.gdefon.com

De quoi a-t-il besoin ?
En moyenne, un chat a un besoin incompressible d’environ 5 heures d’activités par jour. Ce besoin est une moyenne car certains chats ont besoin de 12 heures d’activités, alors que d’autres seront satisfaits avec seulement une ou deux heures. Le temps passé correspond à la somme de toutes ces activités : activité de sécurisation (lutte contre le froid, la faim, la douleur, la peur, la défense du territoire), activité de chasse, activité alimentaire, activité sociale, activité locomotrice (courir, grimper, nager, sauter…), activité de jeu, activité intellectuelle.

Un chat vivant dans un endroit sécurisé et ayant de la nourriture en abondance, n’aura pas à fournir les efforts nécessaires pour combler les besoins ci-dessus, hors, ces activités sont indispensables au maintien de son équilibre.

Comment faire pour l’occuper ?
Heureusement, il existe des solutions simples et peu couteuses pour l’occuper intelligemment. La première consiste à aménager adéquatement son logement pour le rendre attractif et stimulant pour le chat (cf. Article Vol 3 et 4, édition 2013). N’oublions pas qu’il a besoin de se mouvoir dans les trois dimensions pour combler son besoin d’exercice.
L’utilisation des activités liées à la nourriture offre une très bonne alternative car elle réunit à la majorité des activités (chasse, intellectuelle, alimentaire, jeu, locomotrice, sociale) dont le chat a besoin. En outre, il existe plusieurs distributeurs de nourriture (dont le Stimulo) qui offriront plusieurs heures de belles d’activités à votre chat. Car n’oubliez pas qu’un chat doit travailler pour obtenir sa nourriture.

À retenir : un chat fatigué est un chat qui a peu d’énergie pour faire des bêtises !
Enfin, passer du temps et jouer avec votre chat, comblera ses besoins sociaux et vous en tirerez tous deux beaucoup de plaisir !
Nous verrons comment communiquer avec notre chat dans le prochain article.

Anne-Lise Paul, TSA, Comportementaliste canin et félin
www.azca.ca

Références :
« Tout sur la psychologie du chat » Joël Dehasse, 2008

Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedinmail