Démystifier le sida félin

Quand nous entendons le mot sida, cela fait peur à bien du monde. Mais il faut savoir qu’il ne s’agit que de prendre quelques simples précautions pour protéger notre petit animal qui en est atteint afin qu’il puisse avoir une qualité de vie normale.

Première chose à savoir, c’est que le sida félin ne se transmet pas aux autres type d’animaux que le chat. Donc, un chat infecté ne peut transmettre la maladie à un humain, à un chien, à un lapin ou tout autre animal d’une autre espèce.

Ce rétrovirus se transmet aux autres chats lors de morsures, lorsqu’il y a un échange important de salive entre les spécimens. La maladie demeure toutefois asymptomatique chez la plupart des individus.

Le système immunitaire d’un chat positif au sida félin sera habituellement moins résistant que celui de ses congénères, il faut donc s’assurer que celui-ci demeure à l’intérieur afin qu’il entre le moins possible en contact avec des virus potentiels, comme la rhinotrachéite par exemple (grippe des chats) et qu’il ne transmette pas son infection à d’autres individus félins.

Un chat testé positif au sida félin ne veut pas dire qu’il est automatiquement infecté. Il faut faire un 2è diagnostic afin de s’en assurer. Un chat peut donc ainsi être porteur sans qu’aucune maladie ne se développe.

En résumé, il est important d’être bien informé sur ce rétrovirus pour aider le chat qui en est atteint, mais le sida félin ne devrait pas représenter pas un obstacle insurmontable à l’adoption d’un chat, loin de là.

Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedinmail