Des fleurs qui peuvent « CHAT »-virer la santé de votre chat

Par Dre Annie Ross1 ; médecin vétérinaire

Saviez-vous que les lys de Pâques et d’autres magnifiques fleurs de la même espèce sont potentiellement toxiques, voir même mortelles pour les chats ? Le chat semble être l’unique animal domestique à développer des problèmes graves avec cette plante. Même si elles sont belles et spectaculaires, ces plantes à fleurs ne devraient pas se retrouver dans la même maison que nos minets d’amour. Voyons un peu ce qui en retourne…

Pourquoi un avertissement aussi strict?

Parce que toutes les parties de cette plante (fleur, tige, feuille, pistil, etc.) sont toxiques pour les chats. Il semblerait que l’ingestion d’une seule de ses feuilles ou même d’un peu de son pollen puisse engendrer une insuffisance rénale chez un chat en moins de 24 heures. Alors, mieux vaut prévenir que guérir !

Selon le «Pet Poison Helpline », un centre antipoison animal offrant un service aux Canada et aux États-Unis, les lys de Pâques font partie d’un palmarès bien triste : Le « top ten » des intoxications les plus fréquentes chez le chat. C’est donc un problème à prendre au sérieux.

Quelles sont les plantes impliquées ?

On parle, bien sûr, du lys de Pâques, lilium longiflorum, qui se vend actuellement pour Pâques un peu partout, que ce soit chez les fleuristes, dans les marchés d’alimentation ou les centres de jardinage. Le lys de Pâques n’est toutefois pas le seul à être toxique. Plusieurs autres lys de la famille des liliacées le sont, tels que le lys tigré, lilium tigrinum, ainsi que certains lys asiatiques, lilium speciosum, et le lys rubrum, lilium lancifolium. L’hémérocalle, alias lys d’un jour, que l’on connait bien au Québec, est aussi une autre espèce impliquée.

Quelles sont les symptômes chez le chat ?

Les premiers symptômes de cette intoxication surviennent généralement entre 2 et 6 heures après l’ingestion. Le chat va vomir et devient amorphe, léthargique et anorexique. On peut aussi remarquer que le chat intoxiqué boira plus d’eau et urinera plus. Il peut aussi avoir une mauvaise haleine. Tous ces symptômes sont des grands classiques de l’insuffisance rénale.

Parfois, les vomissements cessent pour reprendre de plus belle 18 à 24 heures plus tard, à un moment où il sera trop tard pour intervenir. L’insuffisance rénale se développe généralement dans les 24 à 72 heures suivant l’ingestion. Les décès sont rapportés, particulièrement lorsque les traitements ne sont pas suffisamment agressifs ou qu’ils ont été débutés plus de 18 heures après l’ingestion du lys.

Que faire si votre chat mangeait du lys ?

La chose la plus urgente à faire est de contacter son vétérinaire car les premiers soins doivent être entrepris le plus rapidement possible dans le cas de cette intoxication. Si ce dernier n’est pas disponible pour les urgences, il est dans l’obligation de vous référer vers un établissement vétérinaire offrant ces services. À quoi s’attendre en fait de traitement et de premiers soins ?

Quels sont les traitements en cas d’ingestion du lys ?

Si ce n’est pas déjà fait, il faudra faire vomir le chat afin d’éliminer le plus possible la présence de la plante dans le système digestif. L’induction des vomissements devrait être réalisée dans une clinique vétérinaire en dedans de deux heures après l’ingestion.

Ensuite, il faudra empêcher le plus possible l’absorption de la plante en administrant du charbon activé au chat. L’administration de charbon activé liquide devrait être gérée par l’équipe vétérinaire le plus tôt possible après l’ingestion du lys et pas plus tard que 6 à 8 heures après les faits.

Finalement, un soluté intraveineux devrait être administré pendant les prochaines 48 heures pour augmenter la filtration rénale et protéger les reins. Bien sûr, l’état des reins devra être suivi à l’aide de prises de sang.

La morale de cette histoire…

On veut donner des fleurs pour Pâques à un propriétaire de chat? Alors, on n’évite à tout prix les lys et on choisit du côté des plantes non toxiques. Vous pourrez trouver une liste exhaustive à l’adresse internet suivante.

Pour en savoir plus, je vous invite à consulter les sites internet de deux grands centres antipoison animaux nord-américains, la Pet Poison Help Line et l’American Society for the Prevention of Cruelty to Animals.

1 Bien que Dre Annie Ross appuie la cause du bien-être animal et y participe en écrivant des textes pour le site Humanimaltié, elle n’est pas responsable du contenu de ce site mais uniquement de ces chroniques.

Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedinmail

Comment

  1. Merci de ces informations tres pertinentes
    Bonne journée