Les bienfaits d’être et de jouer ensemble…

Chez l’humain, les bénéfices physiologiques rattachés à la présence d’un animal domestique sont nombreux et maintenant reconnus par la communauté scientifique… Réduction de la pression artérielle ; allongement de l’espérance de vie chez les patients souffrant de troubles coronariens ; réadaptation plus rapide de l’équilibre, de la coordination, de la capacité musculaire et de la fonction langagière chez les patients qui suivent une physiothérapie ; terrain allergique moins enclin à se manifester chez l’enfant (une étude américaine a conclu qu’en étant quotidiennement au contact d’animaux domestiques, on s’expose à des molécules connues pour leur efficacité protectrice du système immunitaire). Mais le principal bienfait du contact avec l’animal reste d’ordre affectif, participant au bien-être de la personne de nombreuses façons.

L’animal comme maître spirituel…

Depuis plusieurs années, un certain courant psychospirituel nous parle de l’importance d’Être dans le moment présent. Il existe d’ailleurs d’excellents livres sur le sujet, mes préférés étant ceux d’Eckhart Tolle. Or, saviez-vous que le simple fait d’être et de jouer avec nos chers animaux peut valoir bien des heures de méditation ? Et oui ! Ces précieux moments nous aident à nous ancrer dans le présent et donc à être davantage zen…

Mais pourquoi ces petits amours, qui n’ont jamais eu accès à toutes ces profondes théories sont-ils si remplis de sagesse ? La principale raison est qu’ils n’ont pas conscience, contrairement à nous, des notions de passé et de futur. Pour eux, seul le moment présent, ce qui se passe ici et maintenant, importe. Cela leur procure évidemment des contraintes au plan de l’organisation du temps et nous ne pourrions pas vivre comme eux; nous avons besoin de ces outils que sont notre mental et notre notion du temps pour organiser nos vies. Mais le problème que nous éprouvons avec l’usage de ces outils, c’est que nous en faisons une sur-utilisation, leur donnant ainsi trop de pouvoir sur nos vies. Même dans les moments où nous pourrions relaxer, enfin profiter du moment présent, nous conservons le réflexe de penser à ci, à ruminer ça, et nous arrivons difficilement à « décrocher » de ce réflexe de toujours penser à ce qui arrivera demain et à ce qui s’est passé hier…

Rappelez-vous la dernière fois que vous avez caressé, observé, joué avec votre compagnon domestique, rappelez-vous à quel point vous n’étiez plus dans votre mental, dans vos tracas, rappelez-vous comment hier et demain n’existait plus, que seul ce moment présent comptait, passé à rire et à retrouver votre enfant intérieur, et que soudainement tout ce qui comptait était ce qui se passait ici et maintenant, tout ce qui comptait était là devant vous… Ces moments, au même titre que la méditation, vous permettent de faire le vide intérieur pour permettre au plein d’énergies pures et positives de se refaire, de « décrocher » complètement de cette habitude à penser. Pour l’espace d’un moment, nous ne pensons pas à ce qu’on a l’air, on devient comme l’animal, i.e. joyeux, spontané, authentique, non-jugeant, ancré dans ce qui est. Et plus on refait cet exercice régulièrement, plus on fait cette pause de notre stress et notre mental, plus on instaure cet état d’esprit en nous, plus on devient cet état, même une fois la joute terminée… Vous serez surpris à quel point les bienfaits ressentis vont durer dans le temps !

Sur ce, je vous laisse sur ces paroles d’Eckhart Tolle qui, je trouve, résume bien les enseignements de nos amours de petites bêtes, merci à vous pour cette sagesse que vous amenez en ce monde…

« Observez n’importe quelle plante ou n’importe quel animal et laissez-lui vous enseigner ce qu’est l’acceptation, l’ouverture totale au présent, l’Être. Laissez-lui vous enseigner l’intégrité, c’est-à-dire comment ne faire qu’un, être vous-même, être vrai. Comment vivre, mourir et ne pas faire de la vie et de la mort un problème. »

Alors jouons ensemble !!!

 

Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedinmail