Les allergies saisonnières chez les chiens et les chats

Par Dre Annie Ross1 ; médecin vétérinaire

Nous sommes déjà dans la deuxième moitié du mois d’août et ceux d’entre nous qui sont victimes de la fièvre des foins doivent déjà avoir fait leur provision de mouchoirs et d’antihistaminiques.

Car qui souffre de cette allergie saisonnière à l’herbe à poux peut avoir ces symptômes ;a cette période de l’année: éternuement, congestion ou sécrétion nasale, larmoiement des yeux, gorge qui pique, petite toux, etc. Croyez-le nous non, les chiens et les chats peuvent aussi souffrir d’allergies saisonnières mais leurs symptômes sont très différents des nôtres…

 

Les types d’allergies chez les animaux de compagnie ?

Oui, votre chien et votre chat peuvent souffrir d’allergies. Il y a quatre types d’allergies possibles:

  1. L’allergie aux piqûres de puces. C’est la principale cause d’allergie des chats et des chiens dans le monde, par contre, elle est quand même moins fréquente ici à cause de nos hivers québécois rigoureux.
  2. L’allergie alimentaire. C’est une allergie à des substances contenues dans la nourriture, le plus souvent une protéine animale quelconque.
  3. L’allergie de contact. C’est une allergie qui se produit uniquement au contact d’un objet précis sur la peau. Elle est beaucoup plus rare (ou peut-être sous-diagnostiqué ?) chez les animaux, par rapport aux humains, peut-être bien à cause du pelage qui protège la peau… Des exemples : allergie à un détergent, à une plante, à un textile, à un métal, etc.
  4. Et, la dermite ou dermatite atopique, celle qui nous intéresse ici.

 

Qu’est-ce que la dermatite atopique ?

C’est une allergie à une ou plusieurs substances de l’environnement comme les pollens, les acariens de la poussière dans les maisons, les moisissures, les plumes, les poils, etc.

La plupart de ces substances aérogènes peuvent être présentes à l’année (plumes, poils, poussière…) ou seulement pendant une saison (pollens divers d’arbres, de plantes et d’herbes). Ce sont elles, les fameuses allergies dites saisonnières !

 

Quelques variations au niveau des saisons…

Au Québec, il y a trois périodes distinctes pour les allergies saisonnières. Elles sont liées à des pollens précis. Au printemps, ce sont les pollens des arbres et des arbustes. Au début de l’été, ce sont ceux des plantes herbacées (ce qui inclut même le gazon !).

À la fin août et au début de l’automne, on parle de la fièvre des foins ou, encore, l’allergie à l’herbe à poux.

 

Quels en sont les symptômes ?

Contrairement aux humains qui sont plutôt « enrhumés » à cause de leurs allergies saisonnières, le principal symptôme de ces allergies présent chez les chats et les chiens est une démangeaison intense. L’animal qui est démangé va se gratter, se lécher, se mordiller, se frotter, etc.

Qu’on se le dise, certains animaux se gratte jusqu’au sang !

 

Chats et chiens réagissent différemment…

Le chien allergique est donc un chien qui se gratte, qui se lèche et qui se mordille. Les zones de son corps le plus souvent affectées sont les pieds, le ventre, les oreilles et la face. Évidemment, à force de se mutiler ainsi, le chien pourra aussi avoir une perte de poils, des rougeurs, des écorchures et des croûtes sur la peau ainsi que des infections secondaires.

Chez le chat, les démangeaisons se manifesteront principalement par un toilettage excessif qui va aussi amener une perte de poils, souvent symétrique, et des lésions sur la peau (rougeur, enflure, croûtes…).

 

Une maladie familiale et des races prédisposées

Il s’agit d’une maladie héréditaire et familiale. Les parents peuvent donc transmettrent ce genre de maladie. Certaines races de chiens sont aussi plus prédisposées : american Staffordshire terrier, bouledogue, boxer, fox terrier, golden retriever, Labrador, Lhassa Apso, setter, shi tzu, west highland white terrier, Yorkshire, etc.

 

Que faire pour votre animal?

Si votre animal souffre de démangeaisons et des problèmes de peau, il faut voir votre vétérinaire sans tarder pour éviter que le tout n’empire. Un bon examen général et certains tests diagnostiques devraient être réalisés car il n’y pas que les allergies causent ces symptômes. Si une allergie saisonnière est en cause, des médicaments pourront être prescrits pour soulager l’animal et diminuer les symptômes allergiques pendant la saison en cause.

1 Bien que Dre Annie Ross appuie la cause du bien-être animal et y participe en écrivant des textes pour le site Humanimaltié, elle n’est pas responsable du contenu de ce site mais uniquement de ces chroniques.