Arbres à chat & Griffoirs

Si la majorité des chats grimpent en hauteur, ce n’est pas seulement pour le plaisir, il s’agit là d’une nécessité. Animal agile et rapide, il est à la fois un prédateur hors pair en matière de petits mammifères (rongeurs, oiseaux…) mais aussi, et avant tout, la proie d’autres carnivores plus gros que lui (loups, coyotes, renards, chiens…). Cet « instinct » de survie est resté relativement bien ancré chez le chat domestique, à tel point qu’avec ou sans prédateur réel, le chat choisira le plus souvent de se tenir haut perché, sur une étagère ou un arbre à chats, ou à défaut, sur un meuble.

 

Pourquoi les chats montent-ils souvent sur la table de la cuisine ?
Il est bien naturel pour un chat de grimper en hauteur, que ce soit pour se réfugier à l’abri des dangers potentiels (réels ou perçus), pour observer son environnement ou encore pour guetter sa prochaine « proie ». Hors le chat, pour choisir son « perchoir », procède par élimination et comparaison. Si l’habitat ne dispose pas d’étagères accessibles, de cachettes et d’arbres à chats, ou s’ils sont trop peu nombreux ou mal disposés, il se peut très bien que le chat porte sa préférence sur la table de la cuisine. Souvent disposée en plein milieu de la pièce, elle offre une vue à 360 degrés à plus d’un mètre du sol, ce qui en fait une place de choix par excellence.

À retenir : Vous souhaitez que votre chat cesse ce comportement ? C’est possible, à condition de lui offrir un environnement aménagé qui soit plus intéressant pour lui que vos meubles.

Un arbre à chats ? Oui, mais pas n’importe où !
Animal arboricole qui vit en trois dimensions, le chat doit donc pouvoir parcourir son espace comme s’il vivait encore dans la forêt, c’est à dire, sans avoir besoin de toucher une patte sur le sol. L’idéal est de pouvoir positionner les étagères le plus haut possible sur les murs, en faisant tout le tour de l’appartement. Disposées de part et d’autre, les étagères de taille moyenne offrent un parcours intéressant et plus dynamique qu’une seule grande étagère. Les arbres à chats quand à eux, représentent davantage une « tour de garde » ou un « mirador » sur lesquels le chat ira se percher pour surveiller les allers et venus dans la maison, tout en étant bien à l’abri. Ils doivent par conséquent être positionnés dans un lieu stratégique, c’est à dire un lieu de passage tels qu’un couloir ou l’entrée d’une pièce, ou encore, à l’intersection de deux murs, dans un angle.

IMG_6006_web

Lequel choisir ?
Il existe une multitude d’arbre à chats, de formes et de couleurs différentes, qui pourront s’ajuster parfaitement à votre intérieur. Qu’il soit moderne ou d’un style plus classique, l’essentiel est qu’il soit construit dans des matériaux non-dangereux pour votre chat, que sa base soit solidement posée ou fixée au sol et qu’il offre le plus de hauteur possible. Outre les arbres à chats, les étagères fixées au mur, offrent un complément essentiel pour permettre au chat de se percher et d’observer son environnement en toute sécurité. Les trapèzes suspendus complètent intelligemment le tout en offrant au chat la possibilité de se cacher tout en grimpant.

Bon à savoir : Griffoir et arbre à chat, quelles différences ? Si la plupart des arbres à chats sont équipés de griffoirs ou encore mieux, qu’ils font eux-mêmes offices de griffoirs, l’inverse n’est forcément vrai. En général, les griffoirs peuvent être vendus séparément, mais la plupart des arbres à chats possèdent au moins une partie « griffoirs ».

Que signifient les griffades ?
Comportement naturel chez le chat, les griffades ne peuvent par conséquent pas être supprimées (avec ou sans opération chirurgicale). Heureusement, elles peuvent tout à fait être orientées vers des objets « acceptables », ce qui diminuera grandement les conséquences, sans pour autant porter atteinte au bien-être du chat. Leur signification bien précise, nous indique l’endroit ou le début d’un « territoire » occupé (par le chat). Cette signalisation n’a donc de sens que si elle est placée à l’entrée d’une pièce.

Garder un canapé neuf avec un chat ? C’est possible !
De nombreuses solutions existent pour qu’un chat fasse ses griffes ailleurs que sur les meubles :

  • diffuseurs de phéromones apaisantes à brancher ou à vaporiser dans l’habitat
  • griffoirs en carton, bois, tissus
  • tronc d’arbres
  • pose de cache-griffes
  • appareil électrique avec cellule infrarouge et détecteur de mouvement (envoi de l’air comprimé et un son)

Astuce : Vaporisez quelques gouttes d’essence de valériane ou d’herbe à chats sur vos griffoirs et votre chat sera attiré par l’odeur.

Quizz :

  • Est-ce qu’un chat dégriffé doit quand même utiliser un griffoir ? Oui, tout à fait. Le griffoir ne sert pas seulement à aiguiser les griffes, il sert aussi au chat à s’étirer la colonne vertébrale et à déposer son odeur via le frottement de ses coussinets.
  •  Le dégriffage est-il une chirurgie esthétique ou une amputation ? Il s’agit d’une opération qui consiste à amputer la dernière phalange de chaque doigt, afin d’ôter la griffe définitivement. Il ne s’agit donc pas d’une opération de convenance, mais d’une amputation.

Qu’il s’agisse d’étagères, d’arbres à chats, de poteaux à griffes, ou encore de trapèzes, il existe une grande variété d’accessoires pour contenter à la fois les besoins fondamentaux du chat et les attentes des propriétaires, pour le plus grand bonheur des deux parties !

———————————————————————————————————————————————————

Références :

« Tout sur la psychologie du chat » Joël Dehasse, Ed Odile Jacob, 2008
« Module 1 à 5 canin & félin » AIICA, Montréal, 2006-2010

Autres billets