Occuper son chien intelligemment

Par Anne-Lise Paul, TSA, Comportementaliste canin et félin

Chaque chien, grand ou petit, jeune ou vieux, a des besoins fondamentaux : boire, manger, être en sécurité, se protéger des intempéries, et bien sûr être en groupe. L’on oublie souvent qu’en dehors de ces besoins de base, il existe d’autres besoins, tout aussi essentiels au bien-être de notre chien. Peu importe la race, l’âge, la lignée, ou les préférences individuelles qui génèrent de légères variations dans l’expression des besoins, tous les chiens, excepté pour raisons médicales, ont besoin d’avoir entre 3 et 5 heures d’activités par jour.

Voici les plus importantes d’entre elles : L’activité masticatoire : mastiquer, gruger, ronger, manger….de 5 minutes à 2 heures, il y a des possibilités !!!! La mastication est très importante pour le chien et à plusieurs niveaux. Tout d’abord, l’action mécanique de la mastication (os, corde dentaire, jouets spéciaux pour les dents, nourriture…) permet de maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire, en limitant la formation de tartre sur les gencives. Outre l’action apaisante au niveau physiologique, la mastication permet au chien de dépenser de l’énergie intelligemment, en reproduisant une activité naturelle. De plus, de la 8ème semaine à la fin de l’adolescence (entre 6 mois pour les petites races et jusqu’à deux ans pour les grandes), une hausse de l’activité masticatoire est nécessaire pour aider la transition parfois très douloureuse entre les dents de lait et les dents d’adulte.

mars18 08606

La mastication se fait également grâce à la nourriture et le temps d’ingestion est hélas, bien trop court. Nous sommes passés d’une séquence de prédation et de chasse pouvant durer plusieurs heures à un temps de repas spontané et immédiat qui ne répond pas aux besoins du chien. Heureusement, il existe plusieurs produits interactifs qui permettent d’augmenter considérablement le temps de recherche de nourriture et d’ingestion, procurant par le fait même, une activité saine et intelligente au chien.

1ère idée : varier au maximum les objets qui peuvent être mastiqués, donnez en certains durant la semaine, d’autres durant la fin de semaine, en alternance.

2ème idée : remplacez les gâteries par sa nourriture lors des entraînements, deux à trois fois par jour, entre 5 et 10 minutes maximum.

3ème idée : augmentez le temps de repas du chien par le biais de jeux (recherche de croquettes), de bols interactifs, de jouets….

Dans le prochain article nous verrons l’activité physique et l’activité intellectuelle.

Anne-Lise Paul, TSA, Comportementaliste canin et félin

« Tout sur la psychologie du chien », Joel Dehasse
« AIICA, modules 1 à 5, volet canin », 2012, Richard Beaudet
« Formation comportement canin », 2010 Jean Lessard

N.B. Si vous aimeriez lire des articles sur des sujets particuliers svp nous faire par de vos suggestions par courriel et il nous fera plaisir d’approfondir le sujet pour vous!

Autres billets

Comment

  1. Ouf, j’ai eu peur lorsque vous mentionnez 3-5 d’activité par jour. Ensuite,j’été rassuré que ce temps comprenait le fait de jouet avec ces jouets en mode autonome. J’ai un tout premier chien (cocker anglais de 3 mois) de ma vie et je suis en congé de maladie. Je peu confirmer que ma Fanie ne se lasse pas de jouer avec ses jouets, tout particulièrement une petite balle faisant du bruit. Je lance et je lance la balle sans fin jusqu’au moment où elle arrête. Elle mordille énormément sur un os et un cylindre en caoutchouc souple. De grâce, elle ne modille pas les meubles et autres trucs de la maison. J’ai découvert qu’un jouet peut se rėsumer tout simplement au carton du rouleau de papier de toilette ou d’essuit-tout. C’est vraiment drôle de constater qu’elle me sollicite avec son jouet pour me dire, c’est le temps de jouer.
    Merci