Les animaux exotiques et le froid ?

Par Dre Marie Josée Hamel1

Brrrrr, janvier et ses tempêtes, janvier et son froid mordant.

Les animaux exotiques sont pour la plupart originaire des pays tropicaux et même des déserts, Les températures froides et basses peuvent être  mortelles pour eux, si on ne prend aucune précaution !

Les reptiles par exemple, ont besoin de chaleur pour que leur métabolisme, leur digestion  leur système immunitaire fonctionnent normalement. Ces animaux ont besoin de température chaude pour survivre. On  nomme, ectotherme, ces espèces qui sont incapables de réguler leur température interne comme le font les chiens et chats entre autre et nous les humains. Les reptiles sont complètement dépendants de la température ambiante pour vivre.  Les températures optimales  qui leur permettent de vivre adéquatement sont spécifiques pour chacune des espèces. Mais on peut suggérer qu’ils seront heureux avec des températures ambiantes entre 26 et 30 degrés Celsius.

Il n’y a pas que les reptiles qui sont sensibles aux températures froides, le petit  hérisson à ventre blanc ou hérisson d’Afrique doit lui aussi  bénéficier d’une température ambiante avoisinant au moins les 22 degrés Celsius. Sans cet environnement confortable et chaud, le petit animal se mette en état d’hibernation et son système entier ralentira ce qui pourra lui donner des problèmes de santé.

Les oiseaux, sont eux aussi sensibles aux températures mais pas de la même façon que les reptiles. Ce qui important pour eux c’est d’éviter les trop grands écarts de température. Par exemple lors des pannes de courant  ou si la cage de l’oiseau est située près d’une porte d’entrée où le vent glacial peut faire chuter les températures rapidement.

Mais par ce froid, est-il dangereux de transporter son animal au chalet ou pour de soins en clinique ?      Non, mais on doit respecter quelques consignes importantes.

Première consigne, ne jamais voyage avec son animal libre dans la voiture. Puis,  faire chauffer l’habitacle de la voiture avant le départ. L’humain doit pouvoir y être confortable sans manteau. Ensuite, pour les reptiles, on conseille de les envelopper dans une taie d’oreiller solide et opaque et de les déposer dans une boite isolée comme celles en styromousse par exemple avec 2 trous d’aération d’environ 1 cm à chaque extrémité pour permettre une circulation d’air. On évite si possible les contenants de verre puisqu’ils ont tendance à  conduire le froid

La boite  ou cage de transport doit être assez grande pour que l’animal puisse se ternir debout et pouvoir se retourner librement.

On met dans la boite, une bouillotte bien enveloppée dans une serviette pour éviter que l’animal ne la perce avec ses griffes ou ne la mordre. On peut aussi utiliser une bouteille de plastique remplie d’eau chaude ou des coussinets chauffants aussi appelé  «warmers » à usage unique vendus dans les boutiques d’équipement de camping ou de sports d’hiver. N’oubliez pas de prévoir réchauffer la bouillotte, changer l’eau de la bouteille  ou d’avoir des coussinets chauffants de rechange pour le retour.

On prendra aussi la précaution d’envelopper la boite de transport dans une grosse serviette, un sac de couchage ou une couverture chaude pour le transport de la maison vers le véhicule pour minimiser les changements de température  et une fois à l’intérieur de la voiture chauffée, on s’assurera de dégager légèrement la boite.

Pour les oiseaux et le hérissons, on doit prévoir une cage de transport de bonne grandeur et sécuritaire. On peut y ajouter aussi une source de chaleur (bouillotte, bouteille ou coussinet chauffants) mais s’assurer que l’animal ne puisse la détruire ou la gruger d’une façon ou l’autre. On enveloppe la cage dans une serviette et comme pour les reptiles, on fait préalablement chauffer la voiture.

Arrivée à destination, si c’est dans un hôpital vétérinaire, le personnel verra à installer confortablement votre animal dans une cage  appropriée. Au chalet,  prenez soin de bien préparer la cage ou le vivarium de votre animal avant d’y déposer l’animal et de l’installer dans un endroit sans courant d’air et de vous assurer pour les reptiles et  le hérisson surtout que la température ambiante est adéquate.

Ainsi votre animal exotique pourra bénéficier de soins spécialisés si nécessaires ou de votre présence au chalet.

Notez bien : informez-vous auprès de votre vétérinaire d’exotiques si votre animal peut voyager sans problème, comme pour les chiens et chats, il est souvent nécessaire de les habituer  au transport graduellement. Mais dans un cas de soins d’urgence, les consignes ci-dessus peuvent s‘appliquer.

1 Bien que Dre Marie Josée Hamel appuie la cause du bien-être animal et y participe en écrivant des textes pour le site Humanimaltié, elle n’est pas responsable du contenu de ce site mais uniquement de ces chroniques.