Un animal exotique, pourquoi pas ?

Par Dre Marie Josée Hamel1

Qui n’a pas été attendri par l’envie de posséder un animal exotique ou attiré par exemple, par un lézard aux teintes orangées, un chinchilla au pelage soyeux et tout blanc, un perroquet aux couleurs arc en ciel qui fredonne ou une petite bouille comique de furet ou de hérisson ?

Dans les animaleries et sur les réseaux de vente Internet, ces animaux particuliers sont annoncés et vendus allègrement comme provenant d’éleveurs, de firme d’importations ou de sources inconnues !

Les raisons d’adopter ou de s’intéresser aux animaux exotiques sont aussi nombreuses quediversifiées : je ne veux pas ramasser de poils, j’aimerais donc me procurer un lézard, j’ai vu un reportage captivant sur les octodons, je suis allergique aux animaux à poil donc je magasine pour un perroquet, mon jeune enfant veut un animal mais je ne veux pas avoir le trouble de le sortir comme un chien, j’aimerais un cochon d’inde, je vis dans un petit appartement et j’aimerais de la compagnie, je pense aller me chercher un aquarium de poissons tropicaux, etc.

Mais qu’est-ce qu’un animal exotique ? Réponse : Tout autre animal que chien et chat.

Mais avant de se lancer dans cette aventure, nous devons réfléchir sérieusement et se poser ces questions : Est-ce que je serai un bon propriétaire pour ces espèces? Est-ce que j’ai du temps à consacrer au bien-être de mon animal exotique? Est-ce que je peux me procurer facilement sa nourriture spécialisée ou est- ce que je veux préparer soigneusement les repas dont mon nouveau compagnon a besoin? Par exemple, manipuler les grillons dont raffole mon gecko, ou les vers de farine que déguste le hérisson. Est-ce que je suis prêt à accepter les cris et les crises de mon perroquet en phase d’adolescence? Est-ce qu’il y a un spécialiste pour les soins de ces animaux proches de chez moi et est-ce que je suis prêt à en assumer les coûts?

On ne réfléchit pas trop à l’adoption d’un hamster pour notre enfant de 5-6 ans mais est-ce le bon animal pour lui ? Où est le meilleur endroit pour s’en procurer? Qui en prendra soin réellement ?

Les chiens et chats font partie de nos maisons depuis des centaines d’années, ils sont fort populaires et font partis de notre culture. Ainsi les sources d’informations pullulent sur leur santé, leur comportement, leur besoin et les soins qui sont requis mais pour les espèces exotiques, les informations pertinentes et justes ne sont pas toujours rapidement accessibles et véridiques.

Sachez que beaucoup de ces espèces exotiques, se retrouvent aussi dans des refuges ou dans les SPCAs de toutes les régions parce qu’ils sont abandonnés par des propriétaires mal avisés qui pensaient que la garde en captivité serait plus facile, ou par d’autres qui sont surpris par les coûts d’investissement pour un environnement adéquat et une alimentation complète ainsi que pour leurs soins spécialisés.

Le monde des animaux exotiques est captivant et ces animaux méritent notre respect tout autant que celui des chiens et chats.

Avant d’acheter, on doit s’informer à des sources fiables sur les caractéristiques de l’animal, sa longévité, les soins de base (alimentation, cage, enrichissement), les coûts d’entretien et les soins spécialisés disponibles. MAIS ou s’informer adéquatement?

On doit même se poser la question :

  • Est-ce que cette espèce est légale pour la garde en captivité puisque malheureusement certain animaux exotiques retrouvés dans les commerces ou sites de vente ne le sont pas toujours. Les alligators ou les toucans, par exemple, ne devraient jamais être vendus à des particuliers. Il faut des permis spéciaux.
  • Est-ce que mes assurances vont me couvrir en cas de dégât ou d’incendie?
  • Est-ce qu’il y a un règlement provincial ou municipal qui empêche la possession d’un exotique sur son territoire?
  • Est-ce que cet animal peut me transmettre des maladies?
  • Etc.

Ouf ! Pas si simple un animal exotique ! Mais avec les bonnes informations et le bon animal, que de moments inoubliables vous allez passer.

1 Bien que Dre Marie Josée Hamel appuie la cause du bien-être animal et y participe en écrivant des textes pour le site Humanimaltié, elle n’est pas responsable du contenu de ce site mais uniquement de ces chroniques.