Chronique sur la stérilisation

Par Stéphanie Pellerin, Contenu exclusif écrit pour Humanimalité, Mars 2014

La stérilisation est une chirurgie pratiqué couramment et depuis plusieurs années par les vétérinaires. Pourtant, elle reste souvent une source de stress et d’hésitation pour les propriétaires d’animaux. Voici quelques exemples de conséquences qu’a la stérilisation et la castration chez le comportement de votre compagnon.

Premièrement, qu’ils soient canins ou félins, les mâles marquent fréquemment leur territoire avec leur urine. Chaque animal a une odeur de phéromone qui lui est propre, un peu comme une signature olfactive. Afin d’éviter qu’un rival ne pénètre sur leur territoire, les mâles entiers marque avec leur urine à des endroits stratégiques à l’extérieur, comme à l’intérieur. Lorsqu’un animal est castré tôt, idéalement avant la maturité sexuelle qui se situe entre 6 et 8 mois, ce comportement est généralement évité. Même si l’opération ne garantis pas que le comportement cessera sur un animal adulte, la castration diminue tout de même le risque qu’il continue grandement.

Deuxièmement, un mâle castré est souvent moins agressif envers ses congénères du même sexe. Il est possible d’avoir plusieurs mâles non castrés vivants en harmonie mais le risque d’altercations est élevé et le comportement d’un mâle pousse celui-ci à être plus territorial. Hors donc, les combats sont moins fréquents entre mâles castrés et ceux-ci tolèrent mieux les nouvelles rencontres.

Pour les chiens, il est bon de savoir que la stérilisation aide grandement à l’éducation durant l’adolescence. L’adolescence est une partie importante dans la vie d’un chien et c’est aussi durant celle-ci que l’éducation est primordiale. Plusieurs hormones sont produites par le corps du chien dans cette période et elles peuvent influencer le comportement de celui-ci. Entre autre, un chien castré ou stérilisé porte plus facilement attention à son propriétaire. Lorsqu’un animal focus plus, l’éducation est souvent facilité.

En plus, l’envie de fuite est aussi largement diminuée. Un chat non-castré ayant accès à l’extérieur part souvent pendant plusieurs jours pour trouver une partenaire. Il en est de même pour les chiens. Les femelles en chaleurs peuvent aussi présenter ce comportement même si celui-ci est moins fréquent et l’absence des femelles en recherche de mâles est habituellement moins longue. C’est d’ailleurs durant ces escapades que survient les conflits entre mâles.

Les chaleurs d’une chatte sont souvent bien bruyantes. Certaines n’ont que quelques chaleurs dans une année alors que d’autres peuvent en avoir chaque mois. Durant ces quelques jours, la chatte essaie d’attirer un partenaire en poussant de puissants miaulements. Ceux-ci sont souvent très graves et peuvent être entendu de très loin. De plus, les femelles semblent avoir un penchant pour appeler leur amant durant la nuit… Par chance, une chatte stérilisée n’a plus de chaleurs et ces comportements cessent automatiquement.

Autres billets